A la découverte d’un milieu naturel

A la découverte d’un milieu naturel

Spread the love

CHAPITRE 1 : A la découverte d’un milieu naturel

1 : Diversité des milieux naturels

Introduction :

Les milieux naturels sont très diversifiés. Plusieurs outils et techniques permettent de découvrir les composantes vivantes et non-vivantes et la diversité de ces milieux.

Comment étudier un milieu naturel et quelles sont ses composantes ?

  1.  Outils utilisés pour l’étude d’un milieu naturel

Pour étudier un milieu naturel on doit avoir des outils et des moyens.

Outils utilisés pour l’étude d’un milieu naturel.

Doc 1a, 1b, 1c et 1d : le tableau ci-dessous donnent le rôle de chaque outil et moyen d’étude.

Outil Rôle ou importance
Carte Orientation dans l’espace.
Jumelles Observation des animaux qui ne se laissent pas approcher comme les oiseaux et certains mammifères.
Bocaux Pour conserver des échantillons d’invertébrés.
Filets d’insectes Pour capturer des insectes.
Appareils de mesure Mesure des paramètres du milieu : pH, teneur en dioxygène, Température.
Carottier Prélèvement des échantillons de sol, d’eau …  pour les étudier.

1-  – 2Etude d’un milieu naturel : exemple le jardin du collège :

Le jardin du collège peut nous servir pour initier à l’étude d’un milieu naturel.

 Différents milieux naturels.

Doc 2 et 3 :

Les étapes de l’étude d’un milieu naturel :

Préparer une fiche technique (carte, localiser les arrêts, matériels d’études)

Observer les composantes du milieu naturel

Prendre les mesures des paramètres physiques et chimiques du milieu naturel

Ramener quelques échantillons des êtres vivants.

Observer la répartition des êtres vivants dans le milieu naturel.

Rédiger un compte rendu sur l’excursion

  1. 3- Les différents milieux naturels :

Un milieu naturel est un paysage naturel bien identifié renfermant une composante vivante comme les animaux, les végétaux et les micro-organismes, et une composante non vivante comme les roche, l’eau et l’air.

Les milieux naturels sont diversifiés : plage, lac, fleuve, oued, lande, désert, forêt… etc. cette diversité est fonction de la géographie, du climat et des conditions physiques et chimiques du milieu.

Bilan :

Un milieu naturel est un paysage naturel renfermant une composante vivante et une composante non vivante. Pour  étudier un milieu naturel on doit avoir des outils comme la carte, les jumelles, les ciseaux… , ces milieux sont très diversifiés, on trouve la forêt, la plage, la montagne… .

2 : Diversité des êtres vivants dans les milieux naturels

Introduction :

Un milieu naturel assure par sa composante physique la vie d’innombrables êtres vivants.

Comment montrer la grande diversité des êtres vivants ?

Comment expliquer leur répartition ?

-21- Diversité des êtres vivants.

  a- Doc 1a, 1b, 1c : La capture des êtres vivants dans un milieu naturel peut se faire par plusieurs méthodes et techniques, comme l’aspirateur, l’appareil de Berlèse, les pièges… .

 b – identification et classification des animaux, doc 1d :

Mésanges : vertébrés, oiseaux

Escargots : invertébrés, mollusques gastéropodes

Lézard : vertébré, reptile

Singes : vertébrés, mammifères

Invertébrés de la litière :

Grillon : invertébré

Trace de sanglier : vertébré, mammifère

Hérisson : vertébré, mammifère

2-  – 2Répartition des végétaux dans un milieu naturel.

Doc 2a et 2b :

a) la répartition  des arbres de chêne vert et de cèdre dans la forêt d’Azerou :

-Entre  1330m et 1660m d’altitude se développe une chênaie c’est-à-dire une forêt de chêne vert.

-au-delà de 1600m se développe une cédraie c’est-à-dire une forêt de cèdre.

Explication : le cèdre exige une humidité élevée, il demande beaucoup d’eau par rapport au chêne.

b) répartition des algues dans un littoral rocheux :

Dans la zone A, zone toujours émergée, il y a développement de la pelvétie et du fucus vésiculeux.

Dans la zone B : il y a développement du fucus denticulé.

Dans la zone C : il y a développement des laminaires.

Explication : A marée basse, l’eau se retire et les algues se dessèchent. Ces dernières supportent plus ou moins la perte d’eau suivant les espèces.

Doc 2c et 2d :

Le mode de vie du gui : plante parasite qui vit aux dépens d’autres plantes comme l’aubépine.

Le mode de vie des lichens : végétaux formés par l’association symbiotique d’une algue et d’un champignon.

3 : La cellule, unité de structure de tous les êtres vivants

Introduction :

Malgré la grande diversité des êtres vivants (animaux, végétaux, bactéries…), ils sont tous constitués d’unités structurelles appelées cellules.

Comment observer et étudier la cellule ?

Comment sont organisées les cellules chez les êtres vivants pluricellulaires ?

3-1-Observation des cellules chez les êtres vivants unicellulaires.

Doc 1 :

La cellule est l’unité de base de tous les êtres vivants, formé d’un noyau et d’autres organites qui baignent dans un cytoplasme entouré d’une membrane cytoplasmique. Un être vivant unicellulaire est un être vivant formé par une seule cellule.

Exemple d’êtres vivants unicellulaires : paramécie, amibe, bactérie,… .

Schéma d’une cellule de paramécie :

3- 2- Observation des cellules chez les êtres vivants pluricellulaires : les végétaux

Doc 2 : Un être vivant pluricellulaire est formé de plusieurs cellules.

3– 3 Les cellules chez les êtres vivants pluricellulaires : les animaux

Doc 3 : Schéma d’une cellule animale

– 3- 4- Les cellules sont organisées en tissus :

Un tissu est un ensemble de cellules qui présentent la même spécialisation.

Doc 4 : La diversité est l’unité des tissus :

La diversité : il y’a des tissus différents comme le tissus sanguin, le tissus nerveux, le tissus musculaire…..

L’unicité : tout tissus est formé de cellule.

Laisser un commentaire